Rimouski, le 4 mai 2012 – Coup de main à domicile accueille favorablement la politique Vieillir et vivre ensemble annoncée le 3 mai par la ministre responsable des Aînés, Marguerite Blais et la ministre déléguée aux Services sociaux, Dominique Vien, accompagnées du ministre de la Santé et des Services sociaux, Yves Bolduc. Cette première politique gouvernementale sur le vieillissement était très attendue par les entreprises d’économie sociale d’aide à domicile (EÉSAD) qui jouent un rôle majeur en matière de soutien à domicile.

Marie-Claude Gasse (présidente de la Coalition des EÉSAD), J.-Benoît Caron (directeur général de la FCSSDQ), Marguerite Blais, ministre responsable des Aînés, et Lynda Bélanger (membre de la FCSSDQ)

La politique annoncée est accompagnée d’un plan d’action qui couvrira les années 2012 – 2017. Un investissement supplémentaire de 15 M$ sera consenti sur 3 ans au programme d’exonération financière pour les services d’aide à domicile (PEFSAD) à compter de l’an prochain. Cette bonification servira à maintenir et à améliorer l’accès aux services.

Comme le précise Bertrand Bérubé, président du conseil d’administration de Coup de main à domicile, « C’est une politique qui vient encadrer un défi de société et, pour la première fois, les EÉSAD sont reconnues à titre de partenaires majeurs; elles sont dorénavant incontournables. Nous apprécions également le fait qu’outre la reconnaissance de notre rôle, il y ait des investissements prévus au plan d’action. »

Néanmoins, plusieurs défis restent à l’horizon. D’une part, la bonification de l’aide financière ne sera en vigueur qu’à compter de 2013-2014. D’autre part, la politique Vieillir et vivre ensemble étant essentiellement orientée vers les usagers, les efforts devront se poursuivre afin que les EÉSAD obtiennent les moyens d’améliorer les conditions de travail de leurs employés. « Maintenant que le ministère de la Santé et des Services sociaux soutient un peu plus les usagers pour améliorer l’accès aux services, nous espérons que les travaux en cours dirigés par le ministère des Affaires municipales, des Régions et de l’Occupation du territoire convaincront les autres ministères concernés d’investir à leur tour afin d’améliorer les conditions de travail et de consolider les emplois. » souligne Marie-Claude Gasse, directrice générale de Coup de main à domicile.

Liane Proulx (vice-présidente de la Coalition des EÉSAD), Marie-Claude Gasse (présidente de la Coalition des EÉSAD), Lynda Bélanger (membre de la FCSSDQ), Dominique Vien, ministre déléguée aux Services sociaux, Hélène St-Laurent (porte-parole de l'Aile rurale), André Richard (porte-parole de l'Aile rurale) et J.-Benoît Caron (directeur général de la FCSSDQ)

Coup de main à domicile est une entreprise d’économie sociale en aide à domicile qui dispense annuellement 170 000 heures de services à plus de 1 900 clients sur le territoire de la MRC Rimouski-Neigette. L’entreprise emploie 181 personnes qui sont chargées d’effectuer l’entretien ménager, la préparation de nourriture, les soins d’hygiène et tout ce dont les gens ont besoin pour favoriser leur autonomie et demeurer à la maison de façon sécuritaire le plus longtemps possible.

- 30 -

Pour information : Marie-Claude Gasse, 418-722-8097 (bureau), 418-750-0085 (cellulaire)

Exprimez-vous!
















Trackbacks